Accords mets et vins, ce qu’il faut savoir dans le choix de sa bouteille

Accords mets et vins, ce qu’il faut savoir dans le choix de sa bouteille

Choisir le bon accord entre les mets et les vins peut se révéler être un véritable parcours du combattant même pour un œnologue de renom. C’est pour cette raison que cet article vous présente les détails à tenir en compte dans le choix de votre bouteille de vin en fonction du plat que vous allez servir à vos convives. Cependant, avant de commencer les règles de bases, sachez que les vins servis avec des plats sucrés ne seront pas les mêmes que ceux servis avec les plats salés. Alors, pour faciliter votre choix, voici les points à tenir en compte.

Le vin qui accompagne les aliments salés

Lorsque vous choisissez un vin pour accompagner des plats salés, sachez qu’il est important de faire très attention afin de ne pas nuire  à l’originalité de votre vin. En effet, les aliments trop salés comme le hareng, les salaisons, les charcuteries, la morue et autres peuvent ternir le goût du vin, que vous avez opté pour du rouge ou du blanc. Ainsi, il est recommandé de choisir des vins avec un goût beaucoup plus vifs, acidulés, voire même très fruités et qui sont particulièrement jeunes. Vous pourrez connaître les meilleurs vins dans cette catégorie lors d’une formation hygiène alimentaire Lyon et sur Dijon.

Le vin pour des aliments sucrés

Il est important de savoir que les vins secs peuvent être durcis lorsqu’ils entre en contact avec des préparations qui sont généreusement sucrées. Ainsi, les vins rouges deviennent plus astringents et les vins blancs plus mordants. Dans ce cas, si vous optez pour des plats qui utilisent du sucre dans les préparatifs tels que le canard à l’orange ou le poulet rôti au miel, n’hésitez pas à opter pour une bouteille avec une ampleur exagérée. Vous  aurez le choix parmi le vin jaune de Jura, un Rasteau ou encore un Banyuls. Pour les apéros où vous allez servir du chocolat, ces dernières seront parfaits puisqu’ils vous permettront d’allier le côté et amer de ce met.

Le vin pour les recettes acidulées et amères

Vous appréciez sûrement le côté amer que l’on rencontre dans les différents plats et ingrédients utilisés pour concocter des délices en tout genre, sachez qu’il est aussi important de faire attention dans le choix du vin qui les accompagne. Cacao, asperge, artichaut, épinards, endives et d’autres ingrédients amers avec une nuance beaucoup plus légère, un Muscat d’Alsac ou un Xérès sera parfait pour accompagner que ce soit la cuisson que la dégustation. Par contre, pour les recettes acidulées, il est préférable d’éviter le mariage avec le vin, surtout si la vinaigrette est trop prononcée puisque cela ne fera que ternir la saveur particulière qu’a le vin. Toutefois, si l’acidité du plat n’est pas trop prononcée, des vins blancs jeunes, verts et acides eux-mêmes sauront accompagner votre repas.

Voilà quelques conseils à tenir en compte lorsque vous choisissez la bonne crue qui accompagnera vos plats. Avec ces quelques règles, il est sûr que vous n’allez pas commettre aucune impaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *